Forum RPG sur le célèbre manga Vampire Knight
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.

Aller en bas 
AuteurMessage
Seth Sherisawa
Elève
avatar

Messages : 5
Litres de sang : 3618
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.   Sam 20 Déc - 18:44


« Être née dans un château ne m’engage pas à être princesse. »

    NOM: Sherisawa
    PRENOM: Seth
    AGE: 15 années d’hypocrisie et de joies mal lunées.
    RACE: Humaine.
    RESIDENCE: Les appartements de la Day Class, un appartement à Tokyo.
    BUTS : Peut-être aprocher de plus près ces énigmatiques Night Class ? Seth est banale. Elle ne s’encombre pas d’une personnalité originale. Aussi est-elle identique à ses camarades, à se ruer comme des pintades sur la plus petite entrevue de cheveux de ces idoles improbables.
    PEURS : L’on dit de l’humain qu’il est bête, cupide, est fragile. Si Seth est de ceux-là, elle est en plus d’une lâcheté et d’une nature à fleur de peau insupportable. Elle à peur du sang comme des araignées, de la nuit comme des fantômes. Elle craint l’inconnu, et n’arrange rien de tout ça en voilant ses pires Affres sous un épais tissu de mensonges méprisants.

DESCRIPTION ×


Fragile Seth, Evasive Seth, Jolie Seth, Outrée Seth, Blessée Seth, Perdue Seth. Tant de facettes qui ne lui ont plus jamais laissé l’occasion de se retrouver. Seth est une adolescente agitée, qui dans les dédales de ses réflexions insensées, ne sais plus où donner de la tête. Derrière l’objectif d’un appareil photo, Seth fait la belle. Près de la mer, Seth est en maillot de bain. Et en ville, Seth met des escarpins. Si banale et si originale à la fois, elle ne sais ni où elle va, ni où elle est. Tout simplement scandée en deux par le désir d’être ce qu’elle n’a jamais put être et celui de demeurer l’irrémédiable peste qu’elle à façonné, Seth est une jeune fille blessée par ses propres erreurs. Est-elle triste, lorsque ses larmes roulent à même sa joue rose ? Est-elle joyeuse, lorsque son rire se répercute sur un demi million de cristaux invisibles, tous plus fragiles et victimes les uns les autres ? Seth ne se concède pas comme ces humaines dont les sentiments limpides sont simples à déchiffrer. Imprévisible, inconformiste, elle ne parvient à affirmer d’elle que ce désir d’embêter pour avoir raison. Profondément égoïste et bornée, Seth n’a jamais tort. Elle ne veut pas admettre que ce rouge est bien vert, que cette coccinelle est une abeille, et que ce ciel est un toit. Elle ne veut pas grandir, tout en étant contrainte à ériger un vécut assez performant pour intégrer une prestigieuse agence de mode. En paradoxe de ce que cette liste exhaustive de la psychologie de Seth nous offre, agréons tous qu’elle n’est en réalité que la plus simple des jeunes filles de ce monde. Elle souhaite posséder ce qui ne peu lui être concédé que dans les rêves, effleurer que ceux qui ne la regarderont jamais, et manger munie de couvert d’or lorsque sa famille peine à lui offrir assez d’argent pour ses études. Est-elle alors la plus horrible des existences ayant eu lieu sur la sphère terrestre ? Nous savons tous que non. Elle est juste victime d’un système qui l’enferme dans une cage sans barreau, dans un mur de l’esprit, dans un goulag sans sortie. Persuadée elle-même d’être une tare à l’encontre de ses fidèles amies, elle se hait profondément tout en étant capable d’en rire. Est-ce mal de cacher sa tristesse ? Est-ce mal de la vouer aux autres, de l’accuser en dépit des actes étrangers ? Est-elle si horrible à saliver sur ces vampires d’un autre monde, sans être consciente du danger imminent qu’ils représentent alors ? Seth n’est qu’une sempiternelle effrontée, trop meurtrie et trop gâtée pour, aux frontière d’un monde qui la dépasse, s’inquiéter du vrai danger.

Une peau blanche sur cette main d’albâtre. Une rose sur ces lèvres écarlates. Un baiser sur cette joue rosée. Et une mort pour l’avoir osé. »
Du fruit de l’enfer ou bien du paradis, tout humain à une part de beauté. Pourtant, il est vrai que certaines créations ont eu le privilège d’être plus conformé à la norme d’appréciation des humains. Dans des années peut-être, aimerons-nous les boutons, acné ou toute autre forme apte à être jugée hideuse aujourd’hui. Dans des années peut-être, rejéterons-nous les modèles aux ventres plat et longues jambes, aux visage carré poudré d’un blanc hivernal et aux pupilles d’un doré inhumain. Dans des années, peut-être.
Nul n’a jamais sut si les cheveux de Seth était de jais ou d’argent. De leur nuance variante, la pseudo princesse n’avait jamais sut avouer aux autres de quelle nature elle était née. Il était toujours étrange de la voir s’agiter, enfant, la longue cascade aux multiples reflets transcendant ses frêles épaules comme un poignard de caoutchouc. Son visage d’une pâleur excessive, avait toujours été recouvert d’une irrémédiable frange, assombrissant ses yeux d’un bleu aussi pure que le ciel. De faible constitution, elle n’avait jamais put être tournée vers les sports, mais n’avais pas non plus semblé s’en plaindre. Ses os, d’une légèreté abominable, avaient toujours manqué de la laisser tomber au sol, vague poupée désuète démise de ses fonctions. Pourtant, plus le temps avait grandis en importance, plus sa vergogne de n’être plus brave à porter quoi que ce soit s’était effacée. Son corps avait grandis. Son regard s’était posé, plus glaçon que jamais. Elle avait finalement put dévoiler un visage marqué, d’une jovialité étrange pour son passé de faible lueure fantomatique. Bientôt, ses seins avaient poussés, et son corps était devenu plus femme. Ses bras, d’une finesse exhaustive, s’était arrondit pour être semblable aux roseaux pliés sous le vent. Sa gorge, autrefois étriquée, s’était élargie pour la baigner dans un air nouveau et frais, dans une joie de s’abreuver découverte. Elle avait vite affirmé les robes, et les accessoires discrets. Ses sautoirs vintage ne l’avait plus quitté, médaillon révolu en hommage à diverse personnalité de vieux contes oubliés. De poupée, Seth était devenue fille. Ses jambes, vieilles reliques de son enfance de malade, avaient gagné cette qualité absurde d’être fine, tout en étant jolie. Ses cuisses n’avaient jamais grossie, à tel point que des amies lui avait confié envier sa morphologie. Seth n’avait put s’empêcher de rire avec amertume, à cette information qui lui recassait muettement les bribes de ses journées au lit insurmontables.




[Finish, permission de pas faire l'histoire<3]


Dernière édition par Seth Sherisawa le Dim 21 Déc - 2:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sutego Akafuusen
Retour de Gavroche
avatar

Messages : 182
Litres de sang : 3761
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.   Sam 20 Déc - 19:41

...Tu me rappelles deux pièces de théâtre... Tu essayes d'enchaîner le plus de mots compliqués les uns derrières les autres ?

VALIDE

_________________

Le temps est assassin et emporte avec lui le rire des enfants...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zero Kiryu
Préfet
avatar

Messages : 61
Litres de sang : 3647
Date d'inscription : 07/12/2008

MessageSujet: Re: seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.   Sam 20 Déc - 19:45

Bon ba je ne vois aucune raison de de ne pas la valider.
VALIDER pour moi aussi.
Manque plus que Shiki.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vampireknight-le-rpg.forumactif.org
Seth Sherisawa
Elève
avatar

Messages : 5
Litres de sang : 3618
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.   Dim 21 Déc - 0:50

La pièce ce serait pas Un Mariage Forcé, avec le psy complètement dingue ? Si oui, charmée de la comparaison, je l'ai keefé.
Non, mon but c'est de RP en me faisant plaisir, et d'étaler ma vision du monde à travers des mots que j'ai découvert grâce à word, ce sale traitre qui fout des mauvais synonymes XD.
Je corrige : sempiternel ne veut pas dire eternel comme je l'entendais, aussi veuillez m'excuser de cette erreur-ci, qui est certes drôle, mais stupide XD.

Merci ^_^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiki Senri
Level-B/Noble
avatar

Messages : 55
Litres de sang : 3647
Date d'inscription : 07/12/2008
Age : 23
Localisation : Dans tes plus beaux rêves

MessageSujet: Re: seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.   Dim 21 Déc - 3:15

* Ferme son dictionnaire, et prend son Efferalgant *

Ouais, ouais je sais Zéro qu'il manque que moi... Mais la taille de la présentation m'a fait peur...

Bon, bah tout d'abord bienvenue ! Même si on s'est déjà parler. Et puis euh... Pour ta prèz, elle est super cool je trouve ! =) Donc acceptée pour moi aussi, et amuse toi bien ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.   

Revenir en haut Aller en bas
 
seth sherisawa ; une rose rouge sur un mur blanc.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La rose rouge et le valet de coeur... [Lyrin]
» J'suis vraiment obligée de le faire?? - Rose-Rouge
» LA ROSE
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight :: Le début de la fin... :: Fiches d'admission :: Inscriptions acceptés-
Sauter vers: