Forum RPG sur le célèbre manga Vampire Knight
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yoriko Sawajiri
Professeur
avatar

Messages : 12
Litres de sang : 3546
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   Jeu 26 Mar - 14:25

'' Oui, oui, je sais combien je suis une sœur fantastique!''

Il était vrai que Yoriko était une personne ô combien formidable! Le cœur sur la main! C'était pour cela qu'elle n'avait pas hésité à inscrire sa jeune sœur, Soko, dans une agence de rencontre, et oui, la pauvre fille de vingt-et-un ans qu'elle était n'avait eu que deux petit ami: un flirt de collège et une aventure en dernière année de lycée, depuis rien. Yoriko s'était donc sentit investi d'une mission presque divine: honorer son rôle de grande sœur en jouant les entremetteuses. Quand on y pensait, ça avait vraiment été simple! Hip hop, un ou deux formulaires à remplir par ci, une ou deux indications sur le genre d'homme qu'il lui fallait, une petite annonce pour ces messieurs rédigé de la main de la prof, une photo de Soko et vlan déjà plusieurs réponses à l'agence! Après Yoriko n'avait plus qu'à trier les candidats potentiel au titre de beau frère potentiel! Dés fois, sa cadette était vraiment ingrate! Elle était dans les toilettes d'un restaurant où l'aîné avait fixé le rendez-vous et Soko lui reprochait d'avoir fait ce qu'elle avait fait.


'' Comment ça me mettre au bûcher? Tu te crois à l'époque de Salem? Quoi que, si ça se trouve grâce à moi, tu vas être touché par le sortilège de l'amour!''

Leurs parents avaient peut-être loupé un peu l'éducation de leur petite dernière au vue des jurons que lui lançait sa petite sœur, enfin, heureusement que Yoriko rattrapait le tout! La demoiselle regardait le paysage à travers son pare-brise, elle n'en avait pas pour long de route, l'Académie Cross se trouvait à peine à trente minutes de chez ses parents, il ne lui restait plus que deux kilomètres... elle avait hâte d'y être! Elle se demandait déjà comment se déroulerait son premier cours de reprise du weekend. Mais ce dont elle était encore plus impatiente, c'était de voir leurs têtes, à ces fameux élèves, qui seraient enchantés ou mortifiés de la retrouver!

'' Je te laisse, je suis arrivée! Bonne chance pour ton rendez-vous!''

Que Dieu bénisse le kit main libre bluetooth! Sans lui Yoriko s'ennuierait vraiment en voiture! Enfin, elle alluma le poste, un peu de musique ne serait pas de refus, quelque chose d'enjouer... L'Hymne à la Joie de Beethoven serait parfait! Seulement, ce fut tout autre chose qui sortit des baffes de la voiture.

'' C'est quoi ça?!''

Soko avait encore oublier de reprendre son maudit single de Sakurambo de cette petite Ai Otsuka... Yoriko revoyait déjà le clip dans la petite pièce rose où la chanteuse faisait comme si elle jouait de la guitare alors qu'elle n'était même pas en rythme. Pourquoi sa sœur ne pouvait pas être un peu plus cultivée et écouter du Tchaikovski comme bon nombre de gens civilisés? Bref, elle éteignit le poste et elle n'eut même pas le temps de souffler qu'elle était déjà sur le parking de son lieu de travail. Elle gara sa voiture et en sortit. Elle embarqua ses bagages qui étaient nombreux et s'att ela à marcher en direction du bâtiment, elle y entra d'un pas décidé comme à chaque retour de weekend ou de vacance, tel une conquérante assoiffée de pouvoir qui allait se saisir d'une nouvelle terre promise. Le hall était très éclairé, les moulures de bois resplendissaient, berçant la superbe créature de lumière, comme quoi Yoriko était vraiment mystique!

'' Come back to my sweet home!''

Tandis qu'elle poursuivait son chemin, elle aperçut une masse, ça avait presque l'air humain, c'était déjà ça. Curieuse comme elle l'était, elle s'approcha.

'' Mais qu'est-ce que c'est?''Une grosse piñata?

Non, c'était pas une piñata, bien que déçu, elle continua à avancer pour atteindre sa cible encore non identifiée. Ranger, vous me recever? Yoriko passé en mode tête chercheuse allait forcément coincer sa cible, personne n'échappait à la grande et belle Yoriko Sawajiri! Cible atteinte dans 5, 4, 3, 2, 1... Go!

'' Qu'est-ce que vous faîtes ici?''


Dernière édition par Yoriko Sawajiri le Dim 17 Mai - 13:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayori Wakaba
Elève
avatar

Messages : 213
Litres de sang : 3775
Date d'inscription : 16/02/2009
Age : 26
Localisation : bah au flood tout le monde sait que c'est THE squatte

MessageSujet: Re: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   Dim 26 Avr - 23:24

C'était la rentrée du weekend, Sayori était rester à l'académie, elle ne rentrait en général que pour les vacances... depuis son incartade qui avait consisté à sécher son cours de math, elle se faisait toute petite. Son grand-père avait appris l'affaire assez rapidement, effectivement, une élève studieuse et consciencieuse telle qu'elle, qui ne s'était pas présenté à un cours sans motifs valables, les gérants des absences avait fait bien vite de prévenir les tuteurs de la jeune fille, et son grand-paternel avait bien vite fait de remonter les bretelles à la demoiselle, déjà qu'elle avait fait profil bas au téléphone, elle n'osait même pas imaginer ce qu'elle aurait fait en face de lui. Pleurer? Non ce n'était pas son genre. Mais elle aurait à coup sûr fixer ses pieds trouvant qu'ils étaient fort intéressants à ce moment précis, elle se serait fait reprendre sur cette action et aurait virer au blanc le plus pâle qu'il puisse exister.

Bref, en cette matinée, elle était actuellement installé dans le hall, sur une marche d'escalier, elle attendait. Qu'attendait-elle? Que le temps passe. Elle avait mis son réveil à sonner très tôt, trop tôt, du coup là voilà seule dans la hall à ne rien faire. Dix minutes déjà. En ayant assez, elle sortit de son sac un livre intitulé '' naître en mourant'', un récit particulièrement intéressant se plaçant du point de vue d'une jeune femme enchaîné par la vie qui souhaite s'en délivrer par la mort en connaissant une renaissance.

Bref, elle étai en train de le parcourir lorsqu'un intrus, enfin plutôt un intruse à cause de sa voix haut perchée imposa sa présence à la jeune fille. Sayori aurait reconnue cette voix entre mille. Celle de la professeur de littérature. L'excentrique. Yoriko Sawajiri. La prof la plus étrange de cet l'établissement. Elle était connue pour effectuer constamment son auto-promotion, souvent bien aux dépends de ses interlocuteurs. Sayori n'était pas en veine pour qu'elle lui tombe dessus comme ça. Elle allait encore lui parler de ses parents. Effectivement, il n'était pas rare que lorsque l'excentrique la croise, elle ne lui parle de son père et de ses bouquins en voulant des informations sur les prochains à venir, ou alors Yoriko jouait les rapaces en voulant que Sayori ne lui procure des billets pour les concerts de sa mère.

La folle lui demandais ce qu'elle faisait là, l'air de supposer que Sayori venait de tuer quelqu'un ou pire. Bref, elle se prenait un peu pour Rusard dans Harry Potter. Dur, dur pensa la demoiselle. Enfin, vu que la femme en face d'elle n'avait daigné la saluer, Sayori ne serait-ce que par pure politesse s'évertua à le faire.

'' Oh bonjour professeur Sawajiri.''

Elle regarda les valises, enfin malles que Yoriko traînait derrière elle. Dire qu'elle n'était partie de l'Académie que pour le weekend. Qu'est-ce que ça devait donner quand c'était les grandes vacances. Finalement en y réfléchissant un peu, Sayori ne voulait même pas imaginer. Elle croisa le regard da la prof, la jeune fille comprit que celle-ci ne la lâcherais pas de sitôt. Bavarde comme elle l'était elle aurait sûrement envie de raconter toutes les choses passionnantes, ou qu'elle pensait passionnantes, à la pauvre élève de sa classe qu'était Sayori. S'attendant à son châtiment et ce avec courage elle décida de se sacrifier, et puis après tout, elle avait son temps avant que les cours ne commencent.

'' Vous avez passé un bon weekend?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunako Alice
Level-B/Noble
avatar

Messages : 23
Litres de sang : 3617
Date d'inscription : 01/01/2009
Localisation : Entrain de boire ton sang ♫

MessageSujet: Re: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   Sam 2 Mai - 17:04

Cette matinée là, il devait être aux alentours de huit heures.Dans le ciel, il n’y avait strictement aucun nuage, et de ce fait, on voyait clairement que le ciel était d’un magnifique bleu turquoise aux teintes couleur pêche, ce qui montrait que le soleil n’était pas entièrement levée.
Le doux froissement des feuilles laissait présagées une journée calme et ordinaire, mais ce n’était pas le cas. Sur un fin sentier de gravier blanc, illuminé par un rayon de soleil, marchait une jeune fille. Etant baignée de lumière, aucun humains n’aurait pas décrire la silhouette avec certitude.
En tout cas, l’ombre qui se dessinait dans le paysage paraissait être féminine, tant elle était mince et svelte. Pourtant, si on s’approchait plus près, on pouvait y voir une jeune fille sans doute adolescente, car son visage paraissait encore enfantin.
De longs cheveux bruns presque noires, ondulaient sournoisement dans son dos, battant le creux de ses reins dans sa marche au rythme sensuel de ses pas. La douce créature balançait légèrement ses bras quand elle marchait. Mais, à cause de la lumière aveuglante néanmoins présente, ne l’oublions pas, je ne puis distingué davantage la curieuse créature qui se balader.
Quoi qu’il en soit, elle allait en ce lieu qu’on appelle académie cross. Alice, de son nom, était encore à quelques centaines de mètres de la grande porte d’entrée. La jeune fille s’arrêta soudain. Elle avait entendu « quelque chose ». Alice clignait très souvent des yeux, car la jeune vampire detestait le soleil. Elle avait du mal a bien voir autour d'elle, mais elle pouvait néamoins voir que quelques gamins faisait une partie de cache-cache.
Un d'eux c'était caché dans un buisson, et les autres ne le trouvant pas, partirent plus loin. L'occasion était trop belle. Alice pouvait presque sentir ses dents pénétrer dans la chair de l'enfant. Alors, elle s'approcha furtivement du buisson. Puis, la jeune vampire écarta quelques branches et aperçut un gamin d'une dizaines d'années, qui, avant même d'avoir eu le temps de demander à l'inconnu de ne pas dévoiler le lieu de sa cachette, sentit une vive douleur à la gorge.
L'enfant, déconcerté par la situation, n'osa bouger.
Alice sentait le sang du gosse coulait lentement dans sa gorge. C'était une sensation extraordinaire que jamais personne ne lui retirerait.Elle allait atteindre une sorte d'extase, à qui personne n'avait encore donné de nom. Le sentiment de bonheur extrème pour un vampire. Puis, vidée de son sang, l'enfant tomba inerte sur le sol, mort. Alice n'avait que faire des vies sans importances, et s'en alla sans le moindre remords.
Elle marcha un peu plus lentement, du fait qu'elle n'était absolument pas pressée, et essuya une fine coulée de sang qui tacher sa bouche jusqu'a son cou. Puis, accellerant le pas, elle franchit le seuil de l'académie, et, à sa grande surprise, il n'y avait personne pour l'accueillir.
De toute manière, elle s'en fichait, toute ses valises avaient été livré dans sa nouvelle chambre, tout comme son uniforme. Elle ouvrit la petite porte du hall lorsqu'elle entendit des voix. De femmes, sans doute. Alice pensa simplement qu'elle devrait saluer ces personnes, mais elle n'en avait absolument pas envie, et la politesse ne lui brulant pas les lèvres, elle ne le ferait pas.
Alors elle monta les escaliers, et ferma les yeux. Arrivées en haut, elle ne les réouvrit même pas, et marcha simplement devant les deux inconnues, sans même les saluer, sans un mouvements qui pourrait montrer un quelconques interets pour ces deux humaines. Comment allaient-elles réagir ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoriko Sawajiri
Professeur
avatar

Messages : 12
Litres de sang : 3546
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   Lun 11 Mai - 20:44

Finalement, l'objet non identifié était une de ses élèves de Day Class. Et pas n'importe laquelle en plus! La léthargique dépressive! Bien entendu ce n'était pas son vrai nom. En fait, elle s'appelait Sayori Wakaba, une gosse de riche, sa famille avait un place très importante et influente au sein de la société, ça durait depuis des générations, bref elle était l'héritière. Comment Yoriko savait ça? Elle avait bien entendu lu le dossier de l'élève pardi! Mais le best du best était les parents de la môme! Une pianiste dont Yoriko était fan et un écrivain dont Yoriko aurait aimé avoir la plume tellement il était talentueux! Bref, la petite avait la possibilité de lui ouvrir des portes de la haute! La gosse l'avait saluée, il fallait donc que Yoriko, en toute courtoisie lui réponde.

'' Ah oui... bonjour... au fait! Comment vont tes parents?''

Et oui... Yoriko ne perdait pas le nord! La léthargique dépressive avait la possibilité, de par son heureuse filiation, d'obtenir à notre professeur de choc des occasions en or! Genre des places de concert très bien placées et gratuites, alors même des livres dédicacés! Hinhinhin... Yoriko n'aurait qu'à la menacer de lui mettre une heure de colle et la petite se montrerait aussi douce qu'un agneau, déjà qu'elle semblait ne pas avoir un grand caractère... un jeu d'enfant! Hinhinhin! Yoriko était vraiment une bad, il n'y avait pas à dire!

Pour en revenir à Yoriko, et oui, il ne faudrait tout de même pas que cette invisible et inintéressante de dépressive léthargique lui vole la vedette! D'ailleurs, la môme lui demanda comment c'était déroulé son weekend! Ah Yoriko était célèbre et avait des fans, elle le savait! Il était impossible que de sales gamins de la Night Class ait des groupies et que Yoriko n'en ai aucune! Bon il y avait mieux comme fan qu'elle, mais Yoriko en sa grande bonté l'autoriserait à l'admirer!


'' Mon weekend?! Ah, puisque vous le demander si gentiment, je vais vous raconter! Mais attention, il y a certains détails chocs interdit au moins de dix-huit ans, donc vous ne saurez pas tout! Hahaha! Et bien vendredi soir, j'ai été à un vernissage, j'ai bu du champagne, c'était bon! Mais juste deux coupes, car il ne faut pas abuser des bonnes choses, jeune fille de bonne famille! Samedi j'ai fais du shopping avec ma soeur, d'ailleurs grâce à moi elle va rencontrer l'amour avec un grand A! Bref ne nous attardons pas sur cette impudante, ensuite nous sommes allées danser avec des amis, la fièvre du samedi soir était en nous! Et dimanche, je suis rester au coin du feu avec ma tisane à corriger mes copies... et oui! J'ai une telle conscience professionnelle!''

Elle allait continuer à raconter sa vie, car celle-ci était siiiiiiiii formidable et siiiiiiiii romanesque que la jeune Wakaba aurait de toute façon prit plaisir à l'écouter. Seulement le destin en décida autrement, oui Yoriko était surpuissante, mais pas au point d'empêcher le destin, car le héros tragique est accaparé par la fatalité, Yoriko ferait donc avec... Bref, la roue du destin était incarnée par une intruse qui débarqua soudainement. Une nouvelle élève, Yoriko n'avait jamais vu son visage, sinon le surnom qu'elle lui aurait attribué lui serait revenu immédiatement en mémoire. Bref, la pestiférée les snoba en beauté! Comble du blasphème!

'' Non mais! Dis donc toi! Oui! Toi! La snobinarde hautaine! Quand on est polie on dit ''bonjour''! Ton surnom sera la dark snobinarde tiens! Ouais avec tes cheveux longs et glauques on dirait Yukionna, oui la femme fantôme des neige! Mouahahahahaha!''

Qu'est-ce qu'elle était méchanteuh! Mais qu'est-ce qu'elle adorait ça! Hinhinhin... Quitte à être sadique autant l'être un petit peu plus, si ça pouvait lui apporter un bonus, pourquoi se gênerait-elle et surtout pourquoi se priverait-elle? Ahahaha! Yoriko encore plus machiavélique que Jafar, Raspoutine et Stromboli s'ils étaient réunis dans le même corps!

'' Ah vous m'énervez toutes les deux! Je sais que je suis siiii fantastique que vous allez jusqu'à me harceler... mais vous savez j'ai à faire! Nous accueillons un nouveau directeur, vous savez! Pour m'avoir importunée, deux heures de colle chacune! Nah! Et elle ne sera annulée que si la léthargique dépressive arrive à m'obtenir le nouveau roman dédicacé de son écrivain de père! Maintenant, oust les moustiques!''

Sur cette dernière phrase pleine de philosophie faisait l'apogée de la supériorité hiérarchique de Yoriko sur les deux pauvresses, la professeur de littérature reprit ses valise et poursuivit son chemin en plantant les deux élèves dans le couloir. Quelle belle sortie! La classe de son arrivée à son départ! Alors qu'elle allait passer par la porte pour disparaître quelques temps du devant de la scène, elle cria aux deux bougresses:

'' Allez à la rencontre du nouveau directeur! Vous pourrez vous rincer l'œil, il est charmant paraît-il!''

S'en suivit un claquement de porte qui marquait la fin de la première péripétie de cette chère et tendre professeur de littérature dont le prénom exquis était Yoriko. En quête de nouvelles aventures, Yoriko s'envola vers d'autre ciiiiiiiiiiiiiieux! +cling+


[bon vu qu'on doit tous allé se réunir autour de notre gourou de secte, j'ai nommé Ryu, on écourte le topic XD je poste avec Sayori dans la soirée ou demain midi]


Dernière édition par Yoriko Sawajiri le Dim 17 Mai - 14:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sayori Wakaba
Elève
avatar

Messages : 213
Litres de sang : 3775
Date d'inscription : 16/02/2009
Age : 26
Localisation : bah au flood tout le monde sait que c'est THE squatte

MessageSujet: Re: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   Dim 17 Mai - 12:49

[désolée du retard et de la qualité du post, l'inspiration n'était pas au beaux fixe, enfin celui de Yoriko compense au niveau du contenu]

Le professeur de littérature était toujours aussi intéressée, il n'y avait pas à dire, même si Sayori croyait en la capacité de l'être humain de faire des efforts pour changer et réussir à évoluer, il ne faisait pas un doute que ce ne serait jamais le cas pour la dénommée Yoriko Sawajiri. Celle-ci s'enquit du bien être des parents de la jeune fille, mais certainement pas de la sien. De toute manière, se souciait-elle de quelqu'un d'autre qu'elle même? Oui, sûrement un petit peu, enfin juste lorsqu'elle avait la possibilité d'obtenir quelque chose... Enfin passons.

'' Il vont bien je suppose, contrairement à ce que l'on pourrait croire, je les vois pas beaucoup.''

Sayori avait bel et bien conscience que la professeur ne l'écoutait déjà plus. Même si cela pouvait paraître relativement irrévérencieux, on ne pouvait pas dire que la jeune fille ne s'intéresse vraiment à ces propos à elle. Du moins, elle, elle écoutait son interlocutrice. Même si le coeur n'y était pas vraiment. Effectivement Sayori avait du mal à supporter les personnes qui faisait constamment leurs auto-promotion, autant dire que Yoriko Sawajiri faisait partie de cette catégorie.

'' Tant mieux pour vous si vous avez passé du bon temps.''

Par la suite, alors qu'elle se demanda bien ce qu'elle allait pouvoir raconté à cette femme un tant soit peu folle, elle fût sauvé par le gong. Enfin par une élève serait mieux approprié. Oui, une jeune fille avec des longs cheveux. Peut-être était-elle nouvelle, Sayori ne se souvenait pas l'avoir vu, ou bien une Night Class, après tout, celle-ci ne portait pas d'uniforme, donc impossible de savoir. Bien que celle-ci les ignora en beauté, Sayori ne put s'empêcher d'être reconnaissante envers elle. Car les foudres de la prof de littérature ne s'abattraient plus sur la jeune fille aux cheveux courts mais bien sur celle à la longue chevelure. Et ce fût bel et bien ce qui arriva, elle fut immédiatement affublée elle aussi d'un surnom peut flatteur... peut-être allait-elle mal le prendre, cependant, tout les élèves recevaient un sobriquet du même genre.

Toujours était-il que c'était l'hôpital qui se fichait de la charité. Elles embêtaient Yoriko? Et elle? Ne les dérangeait-elle pas? De toute façon, Sayori ne cherchait même plus à comprendre cette folle... elle voyait très clair dans le jeu de la presque trentenaire: celle-ci voulait juste le roman de son père qui ne sortirait que dans quelques semaines... c'était pas la première fois qu'elle lui en faisait une du genre en plus.

Alors qu'elle n'écoutait plus vraiment toutes les stupidités que débaltérait Yoriko, celle-ci prit ses clics et ses clacs pour partir loin, très loin, en criant au passage qu'elle devait aller saluer le nouveau directeur. Ensuite, la folle claqua la porte.

'' Il ne faut pas faire attention pour la façon dont elle a appelée, elle est comme ça avec tout le monde, même avec certains de ses collègue. Pour la retenue, ne t'en fais pas, je lui ferais parvenir le livre. A propos, je m'appelle Sayori, on ne s'est jamais vue je crois, alors ravie de faire ta connaissance. Bon, je vais suivre son conseil et aller saluer le nouveau directeur. On se retrouvera peut-être plus tard.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamitsuki Ryu
Directeur
avatar

Messages : 35
Litres de sang : 2147487266
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   Dim 17 Mai - 13:22

[HRP: Désolé du retard de modération mais je viens juste de passer en mode "Relire les postes des membres". Yoriko/Sayori, je vous rappelle que dans Vampire Knight, c'est pas la même époque qu'aujourd'hui. Alors tout les trucs genre Meetic ou autre chose contemporaine, sont formellement INTERDITES. Merci.]

_________________



"Je te vois...l'ombre qui s'approche de toi lentement...aide la...Invité... "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sunako Alice
Level-B/Noble
avatar

Messages : 23
Litres de sang : 3617
Date d'inscription : 01/01/2009
Localisation : Entrain de boire ton sang ♫

MessageSujet: Re: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   Sam 23 Mai - 22:19

Alice pensait simplement que les deux femmes allaient l'ignorer, comme d'habitude. Cela ne l'étonnait plus qu'on la snobe. Depuis toujours, on se fichait d'elle, on la traitait avec dédain, on la frappait aussi parfois. D'ailleurs, si on la voyait nue, on pouvait voire de nombreuses cicatrices. Bref, elle pensait une fois de plus être oubliée, mais non.
La femme aux longs cheveux noirs, plus longs que les siens, l'avait interpellée avec un "Toi" assez convainquant, en tout cas assez pour que la jeune vampire se retourne vers elle. Enfin, elle ne se retourna pas vraiment, elle s'était simplement arrêté.
Lorsqu'Alice entendit qu'elle aurait pu saluer la professeur et l'autre élève, et aurait voulu répondre "B'jour" mais Yoriko continua de parler. Elle dit une chose qui vexa profondément Alice, mais bien évidemment sans le savoir. Elle parla de ses longs cheveux noirs et glauques. Une personne aussi avait dit ça, dans le passé.
C'était... mais à quoi bon vous le dire ? Ce passé allait forcément la rattraper et vous le saurez en temps voulu. Oui, cette personne qui l'avait tant fait souffrir avaient dit des mots similaires à propos de ses cheveux.
Sur le coup, Alice avait eu une folle envie de tuer cette impertinente humaine. Mais grâce à son sang froid, de nature, elle resta calme, voire impassible. Alice c'était soudain brusquement enfermé dans son monde. Ca recommençait. Dès qu'elle essayait de replonger dans son passé, des voix commençait à lui chuchoter des choses incompréhensibles, que seule Alice comprenait.
Elle sentait qu'elle allait pleurer, mais elle retenue ses larmes, comme elle le faisait si bien. Elle fut comme déconnectée de la réalité pendant quelques instants. Ce qui la fit reprendre ses esprits, ce fût quand Sayori s'approcha d'elle pour lui parler et lui dire qu'elle était comme ça avec tout le monde qu'elle refit surface. Oh, elle avait reçu une heure de colle ? Elle s'en fichait pas mal.
Ce ne serait qu'une heure de sa vie, un bref passage quoi ! Puis, la "léthargique dépressive" ajouta que son nom était Sayori. Selon Alice, pourquoi faisait-elle cette chose stupide qu'est se présenté ? Pour elle, c'était bien futile, elle se fichait vraiment de cette fille.
Ce n'était qu'une humaine stupide, un repas facile. Mais bon, elle venait déjà de s'abreuver, cette Sayori aura la vie sauve pour cette fois. Alice poussa un soupir extrêmement discret. Elle aurait voulu la couper en plein dans sa phrase, mais la léthargique continua de plus belle en ajoutant qu'elles ne c'étaient jamais vues.
Bien évidemment, puisqu'Alice était nouvelle ! Halala, cette fille épuisait sa salive inutilement ! Mais bon, elle était venue dans cette académie pour s'intégrer, alors elle allait le faire. Ayant un don inné pour la comédie, elle pouvait faire croire ce qu'elle voulait et à qui elle voulait.
Elle opta pour une attitude naturelle, décontracté et souriante. Elle redressa vivement la tête, et, chose rare, fit un grand sourire et ouvrit de grand yeux d'un rouge sang, preuve que la jeune vampire venait de boire du sang. Elle dit tout simplement d'un ton enjoué de gamine :


" Ah ne t'en fait pas, c'est normal que tu ne m'est jamais vue ! Je viens d'arriver et je fais partie de la Night Class ! Je me nomme Alice, je suis aussi ravie de faire ta connaissance ! Ah, il y a un nouveau directeur ? Alors je m'en vais le saluer moi aussi ! "

Sayori serait sûrement surpris de ce brusque changement de comportement, mais bon, Alice était comme ça.


[ HAarf mais t'inquiète, il est très bien ton post ! C'est moi qui devrait faire des post comme les tiens *-* ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les péripéties de Yoriko: opus one [Alice et Sayori alias moi même *sbaf!*]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Amour, Jalousie, et autres Péripéties ] -PV-
» Kwari - Nouvel éditeur de Manhwa
» Péripéties d'un singe paumé [pv hinata]
» « Une Heure, Une Pensée », péripéties quotidiennes
» Premier pas sur Le Baratie , que de péripéties ! ~ [ FB 1621 ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Knight :: Académie Cross :: Entrée de l'Académie-
Sauter vers: